Linkedin

Google+

Youtube

Être rappelé

La semaine École-Entreprise : pour favoriser les échanges entre étudiants et entrepreneurs !

Jeudi, 7 décembre, 2017
semaine-ecole-entreprise2017

La 18ème édition de la semaine École-Entreprise s’est déroulée du 20 novembre au 25 novembre 2017. Organisée en partenariat par le ministère de l’Education nationale et le MEDEF, la semaine École-Entreprise est l'occasion d’initier et de développer des passerelles entre l’école et l’entreprise.
 Cette année, l’attention s’est portée sur la sensibilisation des collégiens et lycéens à une approche territoriale du monde économique. Cela répond au besoin d’expliciter et de valoriser les différents types d’emploi ainsi que les métiers exercés dans les bassins d’emploi locaux.

 

Entreprise engagée, Didaxis a toujours eu à cœur de promouvoir ses consultants et leur action sur le terrain, partout en France. Les consultants de Didaxis ont donc répondu « présent » à cette initiative. Focus sur Arras où Sébastien Rassart, consultant Didaxis, est intervenu :

Vous avez participé à la semaine Ecole-Entreprise au lycée Guy Mollet d’Arras pour présenter votre parcours et votre activité. Quels sont-ils ?

Après un Master en Management Financier au sein de la Skema (Esc Lille), j’ai été successivement chef comptable, trésorier et directeur financier au sein de différentes enseignes de la distribution (Phildar, Decathlon, Geneviève Lethu, Sergent Major, La Foir’Fouille.. ). J’y ai eu l’occasion de mener des projets structurants importants (fusion-acquisition, redressement, délocalisation…). Actuellement, je suis directeur financier de transition, membre du réseau STRATEGO. J’accompagne des entreprises qui réalisent entre 10 et 40 millions d’euros de chiffre d’affaires, qui connaissent des événements exceptionnels et qui éprouvent le besoin de renforcer leur équipe financière. Lors de mes dernières missions, j’ai ainsi mis en place une comptabilité analytique pour un établissement scolaire (2 500 élèves), redressé et restructuré le service financier d’une société commercialisant des matelas sur le web (8 millions d’euros de chiffre d’affaires) et accompagné une direction dans le cadre d’un changement d’ERP.

 

Que dites-vous aux jeunes pour leur donner l’envie d’entreprendre ?

Il ne faut jamais cesser de se projeter, de construire sur les bases de ce que l’on vit ou de ce que l’on est. La fatalité n’existe pas. Nous bâtissons notre destin et ce dernier dépend avant tout de nos actions. Ce ne sont pas les plus doués qui réussissent mais ceux qui ont la plus grande volonté et qui croient en leur destin. Rappelez-vous que le fondateur de Decathlon n’avait qu’un CAP de boucher. Cela ne l’a pas empêché de créer un leader international dans son secteur.

 

Les jeunes vous semblent-ils ouverts aux nouvelles formes de travail ?

Il existe aujourd’hui, pour tous les métiers, des formes de travail qui permettent de conserver la maîtrise de son destin et les avantages que procurent le statut de salarié. C’est une forme en plein développement qu’est le portage salarial et qui peut conduire à terme à la création de sa propre structure. Le portage salarial permet la prise en charge de toutes les contraintes du travail indépendant (administratif, comptabilité, paie et juridique) ce qui permet de réaliser son métier en toute sérénité tout en ayant l’opportunité de participer à des formations.

Les autres articles que vous allez aimer : 

​Et vous ? Qu’attendez-vous ? Le portage salarial vous intéresse, vous souhaitez en apprendre davantage ? Inscrivez-vous à nos prochains événements, ou contactez directement un de nos conseillers !