Linkedin

Google+

Youtube

Être rappelé

Guillaume Cairou - « Libérer les initiatives individuelles »

Jeudi, 8 février, 2018
Guillaume-cairou-interview

Le 6 février 2018, Guillaume Cairou, président de Didaxis-Hiworkers, était l’invité d’Alain Marty sur ECORADIO.FM, une webradio dédiée aux dirigeants d’entreprise. Retour sur la vision optimiste d’un entrepreneur passionné !

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi cet engagement dans l’entrepreneuriat ?

« C’est une suite d’expériences dans de multiples environnements qui m’a amenée à créer en 2004 Didaxis-Hiworkers, entreprise de portage salarial. Aujourd’hui, je souhaite impliquer davantage nos consultants par la mise en place d’un schéma de coopérative afin que nos 7 500 salariés deviennent actionnaires du groupe, et ce d’autant plus qu’il va continuer à se développer avec un marché qui croît de 20% chaque année. »

Comment libérer les énergies entrepreneuriales de chacun ?

« Avec seulement 3,4 millions d’entreprises, qui sont majoritairement des très petites entreprises pour près de 5 000 ETI et seulement 250 grands groupes, on a en France trop peu d’entrepreneurs. Parce que l’entrepreneuriat n’est pas chose facile, il faut l’inculquer dès le plus jeune âge. Conscient de l’importance de cet enseignement, je supporte un ensemble de dispositifs en lien avec des collèges, des lycées, et des étudiants entrepreneurs. Il faut aussi créer des écosystèmes favorables, c’est pourquoi j’inaugure prochainement La Manufacture, un incubateur qui a vocation à fédérer 200 start-up souhaitant réinventer les nouvelles formes de travail indépendant. »

Les contrats en CDI ont-ils un avenir ?

« Aujourd’hui, on constate une réelle transformation du travail. Durant les 5 dernières années, les métiers ont été profondément transformés et les 5 prochaines années promettent de voir des transformations encore plus radicales. On estime que 85% des métiers de 2030 n’existent pas encore. Il faut donc modifier notre manière de voir notre rapport au travail et faire évoluer les cadres dans lequel il s’exprime pour libérer l’initiative individuelle. »

Peut-on imaginer une société 100% indépendante ?

« Nous sommes dans un monde où 9 personnes sur 10 sont des salariés. Inverser cette tendance prendra certain un temps. Mais on remarque que les jeunes ont aujourd’hui veulent travailler autrement et que les seniors souhaitent continuer de travailler au-delà de l’âge de départ à la retraite. Il faut répondre à ces attentes, à cette volonté d’une plus grande autonomie et donc d’indépendance. »

L’école a-t-elle un rôle à jouer dans cette transformation ?

« C’est le pilier. Comme je vous le disais, je suis très investi au sein de multiples organisations, où je promeus ces nouvelles formes d’éducation pour permettre à nos jeunes de créer leur entreprise dès le plus jeune âge et contribuer, peut-être, à l’émergence de nouveaux emplois. Cette éducation doit être instaurée par les éducateurs et les enseignants, appuyés par la société civile qui vit quotidiennement ce vaste mouvement. »

Selon vous, pourquoi la diversité en entreprise est une chose importante ?

« La culture et le mélange des cultures, c’est quelque chose qui m’importe et qui, aujourd’hui, est un fil conducteur dans l’ensemble de mes activités. Je suis d’ailleurs signataire de la charte de la diversité en entreprise. C’est pourquoi dans notre incubateur, qui ouvrira ses portes cet été, accueillera 200 start-up, pour faire tourner notre monde. »

Le mot de la fin

« Ce que j’aime, c’est le contact et créer des emplois avec de belles valeurs. »

ECOUTER LE PODCAST

Les autres articles que vous allez aimer : 

Vous souhaitez en savoir plus sur le portage salarial ? Contactez un conseiller ou demandez à être rappelé dès maintenant !