Linkedin

Google+

Youtube

Être rappelé

Fin du RSI : ce qui change pour 2018

Mercredi, 27 décembre, 2017
Fin du RSI pour les indépendants

C’était l’une des promesses de campagne d’Emanuel Macron, la suppression du RSI a été définitivement adoptée en octobre dernier par l’Assemblée Nationale. Pour Guillaume Cairou, fondateur de Didaxis, « cette mesure s’inscrit dans un plan global en faveur des travailleurs indépendant dont l’application était urgente ». Soulagés par cette annonce, de nombreux indépendants se demandent cependant ce qui va changer pour eux en janvier 2018. Retour sur l’une des mesures phare de cette nouvelle année !

 

Qu’est-ce que le RSI ?

Née de la fusion de trois caisses de protection sociale décidée en 2006 par le gouvernement Raffarin, le RSI est un organisme assurant la sécurité sociale des travailleurs indépendants, qu’ils soient professionnels libéraux, artisans ou commerçants. Depuis sa création, les 6,6 millions de Français rattachés à ce régime se plaignent de son dysfonctionnement tant en termes de mauvais calcul des cotisations que de lenteur du traitement des dossiers.

Ce qui va changer pour les indépendants

Dès le 1er Janvier 2018, les différentes responsabilités du RSI (versement des retraites, de l’assurance maladie, du recouvrement des cotisations…) seront progressivement transférées au régime général. Afin d’éviter un nouvel échec. L’objectif est de simplifier le système de sécurité sociale des indépendants pour qu’il soit aussi efficace que celui des salariés. Ainsi, la gestion de l’assurance maladie et vieillesse sera prise en charge par les caisses d’assurance maladie. Pour la retraite, c’est la Carsat qui se chargera de la gestion de son versement auprès des indépendants. Alors que le RSI et l’Urssaf étaient auparavant en charge de la gestion des cotisations, se sera désormais l’Urssaf seule qui organisera les recouvrements.

Il est important de souligner que même rattachés au régime général, les indépendants bénéficieront d’une organisation et de règles propres aux particularités de leur statut. Le gouvernement a également annoncé une baisse de ses cotisations dans le but d’équilibrer la hausse de la CSG. La première baisse concerne les cotisations famille. Un autre coup de pouce, concernant les cotisations maladies, sera instauré pour les indépendants dont les revenus annuels n'excèdent pas 43 000 euros.

Le rattachement au régime général de la sécurité sociale permettra de simplifier les formalités des indépendants. Les assurés n’auront alors plus qu’une seule déclaration à réaliser au lieu de deux initialement. Il sera possible de l’effectuer en ligne.

Avec cette réforme, c’est un nouveau pas vers plus d’indépendance !

Les autres articles que vous allez aimer : 

Le portage salarial vous intéresse ? Vous pouvez participer à une de nos réunions d’informations ou nous contacter directement.