Linkedin

Google+

Youtube

Être rappelé

Consultants : 5 commandements à connaître pour les appels professionnels

Mercredi, 5 juillet, 2017
Michelle Obama au téléphone

 

En tant qu’indépendant, la prospection est la pierre angulaire de votre activité. En effet, sans prospection, pas de contact, et sans contact, pas de contrat. Sauf que, quand on débute et que l’on n’a pas nécessairement l’habitude, on peut, sans le savoir, passer malencontreusement à côté d’opportunités. Alors voici 5 commandements à connaître pour passer des appels professionnels. 

 

Rester professionnels, en toutes circonstances

On peut penser que cela coule de source, pourtant ce n’est pas toujours aussi évident qu’on le pense. Il suffit par exemple, qu’un prospect vous contacte spontanément. Vous ne savez pas toujours qui est au bout du fil, alors restez toujours sur vos gardes. 
Par ailleurs, pour plus de sécurité, assurez-vous d’avoir un téléphone professionnel et un téléphone personnel, ainsi que des sonneries différentes. De cette façon, vous éviterez les accidents. 

 

Se concentrer sur la conversation

On peut dire tout ce qu’on veut sur ces super héros qui assument tous les aspects de leur activité professionnelle, vous n’êtes pas omnipotent pour autant. Vous serez forcément moins réactifs si vous faites plusieurs choses en même temps. Sachez que le client entendra votre manque d’attention, et vous pouvez être sûrs qu’il ne souhaitera pas travailler avec quelqu’un qui ne se donne pas la peine de l’écouter.

 

Lire aussi : Travailleurs indépendants : gérez votre temps intelligemment ! 

 

Toujours savoir ce qu’on va dire

Eh oui, lorsque vous prospectez ou que vous négociez un contrat, vous vous devez d’être préparés à toutes les éventualités. Posez toujours sur papier les questions que vous souhaitez poser, ou les éléments que vous voulez absolument aborder pendant la conversation.
D’autre part, il se peut aussi qu’un client vous contacte car il doute de vos propositions ou souhaiterait en savoir plus sur votre progression dans le travail qu’il vous a demandé de réaliser. Si jamais contestation il y a, sachez qu’il est important de savoir se remettre en question et adapter vos propositions. Quoiqu’il en soit, que vous deviez vous adapter ou défendre votre expertise, ne laissez jamais des blancs s’installer. Montrez à votre client que vous connaissez votre métier et que vous êtes capables de prendre des décisions rapidement. 

 

Lire aussi : Freelances : A vos claviers, prêts ? Prospectez ! 

 

Surveiller sa langue

​ 
Si vous êtes fatigués ou que vous vous ennuyez, vous aurez beau faire tous les efforts du monde, cela s’entendra forcément. Notre astuce : faites un grand sourire, même s’il n’est dirigé qu’à votre reflet. Oui, comme Michelle Obama. Cela s’entendra automatiquement dans votre voix. Après, on ne peut que vous conseiller de bonnes nuits de sommeil pour vous assurer une voix et un esprit reposés.
Enfin, surveillez votre niveau de langue. Il peut être bénéfique de ne pas parler de façon trop informelle à votre client, c’est un bon moyen d’établir une connexion avec lui. Attention tout de même à ne pas aller trop loin, et à ne pas le faire avec un prospect que vous ne connaissez pas et avec qui vous n’avez jamais travaillé. 

 

Lire aussi : Consultants : 4 choses qui font de vous un bon orateur 

 

Systématiquement annoncer son identité


Lorsque vous prospectez, gardez à l’esprit que votre interlocuteur ne vous connait pas forcément, et qu’il interagit avec de nombreuses personnes tous les jours. Rappelez systématiquement votre identité, votre activité, ou le projet sur lequel vous avez travaillé avec lui. Cela vous permettra ici aussi d’établir une connexion avec votre interlocuteur, car il se souviendra avoir déjà fait appel à vous, et si vous vous débrouillez bien, avoir été satisfait de votre travail. 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors n'hésitez  pas à nous rejoindre sur Facebook et Twitter. Vous pouvez également simuler vos revenus en portage salarial ou nous contacter directement.