Linkedin

Google+

Youtube

Être rappelé

Freelances : 3 bonnes habitudes à adopter pour être son propre Community Manager

Lundi, 15 mai, 2017
Des icônes de réseaux sociaux sur un écran de smartphone.

En tant qu’indépendant, vous assumez déjà tant de casquettes différentes que vous lancer dans l’inconnu des réseaux sociaux vous parait risqué ? Alors pour ne pas rater vos premiers pas dans le monde merveilleux de l’animation de communauté, voici trois conseils pour ne pas prendre de faux départ. 

 

Organisez-vous. 

Une page professionnelle est très différente d’un compte particulier. Pour le bien de votre visibilité, il vous est nécessaire de mettre en place une organisation réfléchie : 

 

  • Faites des plannings

 Pas besoin d’avoir un planning de publications réglé au micromètre près, vous êtes consultant, pas une multinationale. Mais élaborer un calendrier prévisionnel de vos publications, surtout si vous avez plusieurs réseaux sociaux, vous permettra d’avoir une idée générale de ce que vous devez poster dans la journée. 
Attention à ne pas trop en faire ! Ce n’est pas parce que vous voyez des quotidiens d’information publier 8 articles par jour sur Twitter que vous devez en faire de même. Ces structures ont généralement plusieurs rédacteurs qui produisent beaucoup de contenu dans une journée. Votre ligne éditoriale ne doit pas être la même. De plus, si vous en faites trop, vous ne ferez que noyer votre communauté sous les informations. C’est le meilleur moyen pour qu’elle se désintéresse de vous. 

  • Faites interagir vos outils :

Vos réseaux sociaux sont un moyen de communication pour votre activité professionnelle. Ils sont comme une publicité à la télévision ou dans les stations de métro. Pour qu’ils soient efficaces, vous devez faire en sorte qu’ils redirigent votre communauté vers votre site Internet, et vice versa. Ainsi, vous montrez à votre communauté que vous vous adaptez à l’évolution de la communication, mais aussi que vous vous rendez accessible. 
Depuis 2017, Facebook compte 20 millions d’utilisateurs quotidiens en France, soit environ 30% de la population du pays. Les réseaux sociaux sont devenus quasi incontournables dans le domaine professionnel. Oui, même pour vous les consultants. En utilisant ces moyens de communication pour votre activité, vous faites la démarche d’aller vers vos clients et vos cibles. 
Vous pouvez par exemple faire apparaître les icônes des réseaux sociaux sur certaines pages de votre site et rappeler régulièrement à votre communauté de visiter votre site Internet lorsque vous avez produis du contenu. 

 

Lire aussi : Travailleurs indépendants : Gerez votre temps intelligemment ! 

Faites preuve de régularité 

La régularité assure une base solide à votre ligne éditoriale. Pour cette raison, nous vous conseillons de ne pas voire trop gros. Vous avez suffisamment de choses à faire avec votre activité de conseil, il n’est pas nécessaire que vous y passiez la journée. 
D’autant plus que certains réseaux sociaux ont des modes de fonctionnement différents. Pour les plus connus, parlons de Facebook et Twitter. Contrairement à Facebook, Twitter fonctionne avant tout sur la base de l’actualité. C’est un outil plus spontané qui ne vous permet pas de vous exprimer de façon aussi réfléchie que vous le souhaiteriez. Alors que Facebook vous bride moins sur ce point, et en plus, il vous donne la possibilité de vous corriger (Tout le monde fait des erreurs après tout). 
Ainsi, pour vous en sortir au milieu de toutes ces informations et ces différences, on vous conseille de vous tenir le plus possible à votre planning, même si un petit écart de temps en temps de coulera pas votre activité. La plus important est de ne pas laisser votre communauté à l’abandon pour réapparaître des mois plus tard. 

 

Lire aussi : Freelances : A vos claviers, prêts ? Prospectez ! 

 

Renseignez-vous 

Pour s’assurer une bonne visibilité sur les réseaux sociaux, il ne suffit pas de claquer des doigts. Non non, ça serait trop facile. Faites en sorte de connaître les heures d’affluence sur les réseaux que vous utilisez mais aussi celles particulières à votre communauté. Rien ne sert de publier à 8h du matin ou 23h, les internautes sont généralement moins actifs à ces heures de la journée. 
Renseignez-vous également sur votre communauté. On pourrait penser que parce qu’un certain nombre de personnes suivent votre activité, ils ont les mêmes centres d’intérêts que vous. Grossière erreur. On ne publie pas et on ne réagit pas de la même façon face à un compte de particulier et un compte professionnel. Heureusement, certains réseaux, tel que Twitter, vous permettent de connaître ces détails, et donc de concilier au mieux votre activité et les intérêts de votre communauté. 
En plus d’essayer de connaître votre communauté, assurez-vous également de savoir où elle se trouve. Attention, on ne vous demande pas de la traquer, évitons de vous faire récolter une injonction n’est-ce pas. Ce qu’on essaye de vous dire, c’est qu’en fonction des profils (âge, centres d’intérêt, origines ethniques…) vous aurez plus de chances de la trouver sur certains réseaux que d’autres. (Pas la peine de prospecter des clients chinois sur Facebook, c’est interdit en Chine, allez plutôt sur Weebo). 

 

En quoi le portage salarial peut vous aider ? 

Pour ceux qui ne connaissent pas le portage salarial, il s’agit d’une organisation tripartite très simple qui a pour but de faciliter le travail des consultants. Cela leur permet de travailler avec leur clientèle tout en bénéficiant des avantages et de la protection sociale d’un salarié.
Aussi, grâce au portage salarial, vous avez la possibilité de vous libérer d’un certain nombre de tâches. Vos casquettes administratives et financières sont prises en compte par la société de portage. De quoi dégager quelques créneaux pour poster un petit « Work in progress » de temps en temps. Et n’ayez pas peur de tenter votre chance, en tant que consultant indépendant, vous avez entièrement le droit d’avoir recours au portage salarial.

 

Lire aussi : Qu’est-ce que le portage salarial ?

 

 En plus, si vous devenez consultant en portage salarial chez Didaxis-Hiworkers, on vous propose régulièrement des formations  pour vous aider au mieux dans les domaines que vous maîtrisez moins. 

 

Si vous avez aimé cet article, nous vous invitons à nous rejoindre sur Facebook et Twitter pour suivre toutes nos actualités.