Linkedin

Google+

Youtube

Être rappelé

CV Français, CV Anglais : même combat ?

Vendredi, 19 mai, 2017
Gros plan sur les mains d'un homme qui écrit sur un papier.

  Si vous souhaitez développer votre activité à l’international, vous allez avoir besoin d’écrire un CV en Anglais. Seulement, il n’y a pas que la langue qui nous sépare de nos voisins anglophones, proches et lointains. Et puisque la rédaction d’un CV est unes des choses qu’une société de portage ne peut pas faire pour vous, voici une petite liste des erreurs à ne pas commettre. 

 

Caractéristiques particulières


 Il y existe des caractéristiques bien spécifiques au CV Anglais qu’il est nécessaire de connaître pour vous assurer d’une base solide.

  • Photo d’identité 

Sur un CV Français, il est de mise de faire figurer une photo professionnelle. Cela permet de donner un côté humain au document, et d’établir un lien avec le client. En revanche, il est exclu de le faire sur votre CV Anglais. Culturellement, il s’agit d’une façon de lutter contre la discrimination au travail. 

  •  Nombre de pages  

Contrairement au CV Français, vous avez la possibilité de présenter un CV plus long. Il est de mise qu’un CV Anglais fasse en moyenne deux pages. L’occasion pour vous de ne pas vous priver de montrer l’étendue de votre expérience.

  • Différences linguistiques 

Il existe des différences entre l’Anglais britannique (parlé au Royaume-Uni et en Inde) et l’Anglais étasunien (parlé aux Etats-Unis, au Canada et communément utilisé dans les échanges commerciaux internationaux). Certains mots s’orthographient différemment : par exemple, le terme « couleur » s’écrit « color » aux Etats-Unis, et « colour » en Angleterre. D’autres ne se disent pas de la même façon : par exemple, le terme « stage » se dit « internship » aux Etats-Unis, et « placement » en Angleterre.
Si vous faites correctement attention à ces variantes, vous pourrez cibler plus facilement votre clientèle anglophone !

 

Lire aussi : Freelance : 3 astuces pour mettre votre CV en valeur.

 

Catégories 

 

 Le CV Anglais se découpe en plusieurs catégories distinctes : 

  • Présentation générale : en haut du CV (stipulant votre nom, votre prénom, vos coordonnées, votre date de naissance et votre nationalité).
  • Objectif de carrière : qui stipule les compétences que vous souhaitez obtenir et les objectifs. Par exemple, vous pouvez écrire que vous souhaitez, à terme, passer du statut d’indépendant à celui de chef d’entreprise.
  • Formation : il s’agit d’une liste de vos diplômes. N’hésitez pas à appuyer sur cette partie si vous n’êtes pas en activité depuis très longtemps. N’oubliez pas de les lister de façon anti-chronologique.
  • Expérience professionnelle : faites une liste des stages et des missions que vous avez effectué auparavant (Vous avez deux pages, profitez-en).
  • Langues : il s’agit d’une liste des langues que vous parlez. Accompagnez-les d’une mention stipulant votre niveau de maîtrise.
  • Divers : C’est l’équivalent de la partie « Activité extra-professionnelle » dans un CV en Français. N’hésitez pas à vous lâcher, cette partie vous permet d’établir un lien avec le client, il pourrait très bien faire toute la différence.

 

Lire aussi : Freelances : à vos claviers, prêts ? Prospectez ! 

 

Petit point de vocabulaire

 

 Il va de soi que l’utilisation d’un traducteur automatique est exclue. Si vous estimez pouvoir travailler à un niveau international, c’est que vous n’en avez pas besoin. Vous connaissez vos compétences et le contenu de votre CV, ne faites pas l’erreur de faire un copier/coller. On ne le répètera jamais assez, mais un algorithme traduisant automatiquement un texte ne remplacera jamais de réelles compétences linguistiques
Et si vous ne nous croyez pas, passez un texte quelconque de l’Anglais au Français sur un traducteur automatique. Vous comprendrez bien vite pourquoi cette pratique serait vue comme de l’amateurisme par un client, et vous coutera des missions à coup sûr.
Rien ne vous empêche de faire des recherches sur Internet pour vous renseigner. Personne ne va vous en vouloir, il est vrai que cela va beaucoup plus vite qu’un dictionnaire papier. Cependant, assurez-vous de vous faire relire. Et puisque chez Didaxis, on aime faciliter la vie de nos talents, voici le vocabulaire de base à connaître : 

 

-    CV : resume
-    Formation : education 
-    Etat Civil : personal details 
-    Centres d’intérêt : interests
-    Permis de conduire : driving license 
-    Lettre de motivation : cover letter 
-    Objectif de carrière : Professional objective
-    Experience professionnelle : Work experience 
-    Langues : languages 
-    Bilingue : Bilingual 
-    Courant : Fluent
-    Connaissance de base (langue) : conversationnal 
-    Divers : Miscellaneous

 

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook et Twitter pour suivre toutes nos actualités.